"La Parenthèse Inattendue" est définitivement une émission que j'adore.

Hier soir, c'était la dernière (de la saison, j'espère), et une question m'est apparue: comment je vais tenir tout l'été?!

J'ai déjà fait allusion à mon humeur noire la nuit, or cette émission m'occupe l'esprit.

"Pour celui qui souffre, faire diversion à sa douleur, c’est à dire éviter d’y penser, permet de moins souffrir" , Montaigne.

Outre le fait de m'avoir fait découvrir des personnalités comme J-M Périer ou Alexandre Jollien, j'ai révisé mon jugement sur d'autres...

Jollien est le seul humain duquel je tolérerais une critique.

Périer, c'est... comment dire? Il est fascinant. C'est les Stones sauce San Antonio. Dutronc, père. Dandy nonchalant, insolemment talentueux.

Si on m'accorde 24 heures avec quelqu'un, je ne veux pas rencontrer le Dalaï Lama, ni Leonardo Dicaprio, ni même Daniel Carter, mais lui. Ce maître, gardien du temps des Yéyés, de la bonne musique et de l'époque où la vie était cool.

En plus, il se permet de chambrer Jollien, et rien pour ça, il déchire. L'atittude généralement adoptée envers nous (personnes différentes), c'est plus "gêné", au bord de la crise de nerfs, le sourire triste et forcé, les yeux larmoyants et tout le visage qui soupire "le/la pauvre". Alors qu'une vanne... c'est le plus beau compliment qu'on pourrait nous faire! Un truc drôle, espiègle, pas dégoulinant de pitié, ça change!

Un truc qui veut dire: "Toi aussi tu existes dans mon monde, je t'ai vu, je t'ai regardé et t'as l'air sympa. Je veux jouer avec toi." Rafraichissant.

"Etre contesté, c’est être constaté.", Victor Hugo.

 

Cette façon des Enragés-Militants-Associatifs qui parlent en notre nom. Ils s'insurgent pour des blagues qui, en grande majorité, nous font rire. On a de l'humoir (noir, voire très noir) et de l'autodérision.

Qu'est-ce qui est le plus dur dans la soupe de légumes? Le fauteuil dans le mixeur. Pas mal^^

Le "politiquement correct" où les gens s'indigne de tout à notre place, alors qu'une blague nous prouve qu'on a notre place dans la société. Comme les Blondes, comme les Belges, les femmes neurasthéniques qui brûlent la CB et n'ont aucun sens de l'orientation, les hommes machos et débiles dans les taches du quotidien...

Arrêtez de nous couver, on sait se défendre! (enfin la plupart du temps!)