Résultat de recherche d'images pour "les tontons flingueurs affiche"

Comme tu t'en es vraisemblablement rendu compte (tu permets que je te tutoie?!), j'ai un langage assez "fleuri". Certes.

Sans être particulièrement mal embouchée (quoique), je laisse échapper quelques jurons et gros mots (de préférence lors d'un pic de mécontentement). Mais ce que je préfère, la friandise dont je raffole et qui me fait frétiller les nageoires, c'est le parler "comme Audiard". Les mots d'argot, le Titi parisien, les expressions de mes grands-parents, San Antonio et les insultes du capitaine Haddock... Hum délicieux! Se fritter à l'ancienne, le summum de l'élégance.

J'ai grandi entre mes grandes tantes, véritables Parisiennes qui avaient connu la libération de Paris, des cousins paysans, au bon sens et à l'accent massifs, et mon père, pour qui "Hot Shot" et "Y a t'il un pilote dans l'avion?" sont des oeuvres cinématographiques majeures. De même, Gaston Lagaffe se hisse, sans complexe, au niveau d'Hugo et de Zola. Un terreau de qualité, donc, qui verra s'épanouir une grande admiratrice du Bel Esprit. (Jolie phrase, je m'autruche toute seule!)

Cette gouaille doit être une des raisons de mon admiration sans borne à M. Périer qui, lors de La Parenthèse Inattendue, a sorti: "Quand t'es ado, t'as la crise du logement dans le caleçon!". J'étais sous le charme.

C'est donc logiquement, que j'avoue que Les Tontons flingueurs est un de mes films préférés. J'ai vu que le film avait 50 piges. Un demi-siècle, pas une ride, la classe.

Je m'amuse régulièrement à faire le casting, si on retournait le film maintenant. Mes choix sont prestigieux et irréalisables, jamais ces enfants gâtés ne se mettraient d'accord. Même pour jouer dans les Tontons qui serait, en plus d'être un honneur, un véritable travail de mémoire.

 

Distribution:

 

Réalisé par Jeunet.

Y a des trous, je sais, mais je suis ouverte à toute proposition. Un seul impératif: le casting doit être français (européen au moins). Des suggestions?