Je lis depuis quelques mois, le blog d'une nana, handicapée car malade, dont la hargne a dénoncé m'amuse. Elle me fait penser à Don Quichotte!

 

Les 10 premières années, pédagogue et désireuse de m'intégrer, j'éduquais les bipèdes curieux. Maintenant, je leur dis, en substance et toujours poliment (à grands renforts de sarcasmes et de mots savants), d'aller se faire voir/mettre/pendre/fout... Le meilleur c'est quand dès la 2e phrase, ils amorcent un "Et si c'est pas indiscret, vous avez quoi?". Je réponds: "C'est indiscret, justement!".
Un jour, une vieille commère m'avait alpagué dans le hall de mon immeuble. "Et vous avez quoi? Depuis quand? Z'avez quelle âge?" Pour finir par: "Oh mais ça va aller mieux!". Comme mon stock de patience était à sec, j'ai souris et en la regardant droit dans les yeux, j'ai sorti calmement: "Oh oui, après je vais mourir donc ça ira mieux!". J'étais goguenarde, elle s'est signé 3 fois, a hurlé "Faut pas dire ça!", m'a regardé comme si j'étais l'Antéchrist, et a disparu dans la cage d'escalier.
Bref, comme toujours, les travers que tu relèves sont tout à fait pertinents, néanmoins je m'étonne que toi, ça t'étonne. Hélas, y a pas à tomber de l’armoire! 30 ans et je suis blasée, je parle comme si j'en avais 70!
J'hallucine encore quand une personne s'approche de moi en se penchant un peu. Plit les genoux en posant les mains dessus, et l’œil humide, d'une voix flûtée me demande: "Pas trop bobo les jambes? Le popotin, ça va? A rester tout le temps assise, moi, je pourrais pas!". "Bah moi, ça va, savez c'est un choix, faut beaucoup de volonté pour pas se lever. Je vise le record Guinness, un plan de carrière en somme..." Arrêtez de me parler comme à une gamine! C'est un fauteuil, pas une poussette!