Ouais, farpaitement, de vraies gourdasses!

Je m'explique. Depuis quelques années, je fais partie d'un "groupe" sur FB. C'est un peu un groupe de soutien pour malades, famille, amis, aidants et autres harengs saures. Aujourd'hui, pour entrer dans ce club privé, faut montrer "patte blanche" alors qu'avant c'était "portes ouvertes, ce qui me vaut quelques unes des plus belles halus de ma vie, carrément. Y a vraiment des putains de grands malades!

Entre le mec qui a un dédoublement de la personnalité, qui pour ne pas assumer ses conneries, saute de profil en profil, que, quand tu le topes et que tu lui mets le nez dans son caca, il te regarde droit dans le clavier, et avec un total self-control, t'assure que "c'est pas lui, c'est son jumeau"...

Celui qui ne participe que pour écraser de sa superbe les autres malades: "moi je bosse 42 heures dans la finance, et je ne suis jamais fatigué", "moi je demande pas d'aides", "moi je n'ai jamais mal, je suis insensible à la douleur", "moi je fais du sport, du vélo, de l'escalade...", moi je suis malade mais j'en fais plus que vous, larves pleurnichardes que vous êtes! Le hic c'est qu'il dit avoir été diagnostiqué à 13 ans, donc alerté par le symptôme le plus visible, (je suppose) la difficulté à la marche, or il en a 27, marche encore, court, saute, nage... Heu 14 ans sans évolution notable, je suis pas un grand ponte de la maladie mais je m'y connais un peu, et là, je suis perplexe. Surtout que, chose étrange, il supprime tous ses commentaires. Pourquoi? J'ai une théorie, je pense que ce jeune homme a contracté le Syndrome de Münchhausen.

Comment ça tu ne connais pas cette charmante maladie mentale? En gros, le malade s'imagine (consciemment ou non?) être gravement malade, se créer des maux pour attirer l'attention des médecins, la compassion de son entourage, et ici, l'admiration des vrais malades qui, eux, ne peuvent que rêver du temps où ils étaient capables d'en faire autant. C'est la 3e fois que je suis confrontée à cette maladie et j'ai toujours autant de mal à accepter que les gens qui en souffrent, sont malades (et ne méritent pas 2 baffes). Si tu te souviens du film "Sixième sens", la mère qui empoisonne sa petite fille (et la tue, accessoirement), c'est la variante du syndrome.

Y a "madame la baronne", la présidente d'une assos, qui n'a pas supporté que des malades organisent un forum sans son aval. à croire que tous les A.F. de France et de Navarre, lui appartiennent. On m'a suggéré que sa possessivité excessive venait peut-être d'un vilain besoin vénal, donc prochaine fois qu'elle emmerde quelqu'un, je suggère de mettre le nez dans ses comptes...

Y a celui, sain de corps mais pas d'esprit, qui répond à une nana qui demandait si on pouvait travailler à plein temps, malgré la fatigue écrasante de l'ataxie. Il lui confie qu'il bosse dans un resto, qu'il a les jambes en compote à force de crapahuter toute la journée, des ampoules plein les pieds, et qu'il est affreusement sous-payé, c'est évident, mais qu'a part ça, il le gère bien. WTF???

Le meilleur étant quand l'admin l'a recadré (assez brusquement, faut le reconnaître, mais on sentait la personne au bout du rouleau, excédée, complètement abasourdie devant tant de connerie), bah les gens ont trouvé que c'était excessif.

Et enfin, un petit troupeau de nanas A.F, qui allument la gent masculine dès que l'occasion se présente. Quand l'une d'elles, de retour d'un rendez-vous galant, se fait remercier par le jeune homme, qui penaud mais néanmoins lucide, lui avoue qu'il a bien réfléchi mais qu'il pense qu'il n'aura pas les épaules pour assumer sa maladie, son handicap, toussa toussa. C'est franc, clair et net. C'est sans doute difficile à entendre, dur à accepter, mais le mec a été honnête. Mais les furies ne l'entendent pas de cette oreille, non non. Elles te le rhabille pour l'hiver, collection "Trou du Q, fourré blaireau": "C'est un lâche... un pauvre connard.... débile, il sait pas ce qui perd!"

Je pense que si, il l'imagine très bien justement, et il adopte un comportement sain et raisonnable: la fuite. Je me suis permis de leurs demander si Johnny Depp leur plairait en fauteuil. Tout ce qu'elles m'ont répondu c'est "oh il est pas terrible ce typeuuuh!". Bécasses hypocrites Je la connais la réponse: aucune fille ne rêve de son prince charmant sur son beau fauteuil blanc...

 

"Le temps ne fait rien à l'affaire,

Quand on est con, on est con."

Georges Brassens Le temps ne fait rien à l'affaire

L'âge, le milieu social, voire l'environnement géographique, rien n'y change, des cons y en a partout. Je pensais qu'en côtoyant d'autres malades, j'allais rencontrer des gens cool, éveillés, tous philosophes comme Jollien, des gens bien quoi. Ben non. Je suis au regret de vous certifier que des sombres connards, y en a aussi dans le H world. Ni plus, ni moins, la proportion est respectée. C'est, je pense, la plus belle preuve que nous appartenons tous à une seule grande et belle humanité. La connerie, comme l'amour, ne souffre aucune barrière, aucune limite...

La maladie n'excuse pas tout. Certains n'ont pas avaler la pilule. Ils sont agressifs, en colère, et en veulent au monde entier. Ils refusent qu'on les qualifient "d'handicapés". Le terme est selon eux, péjoratif. Alors que non, ce qui est différent n'est ni mieux ni moins bien, juste pas pareil. Au pire, c'est un poil réducteur parce que, je l'accorde, on est pas que ça. Mais un mec sur un vélo, c'est un cycliste. Après, on se rapproche pour voir si c'est un vélo de ville, un VTT... Faut arrêter de chercher la petite bête! Je comprends pas trop le but final d'être méchant, désagréable, et de nous forger une réputation de mal-b lamentable.

Mode expert ON: Il me semble que c'est une tentative maladroite de jeter sa souffrance à la face de l'autre. _ OFF

Un mec, plutôt bas de plafond, et avec qui j'ai déjà eu quelques accrochages, annonce qu'il fait appel à 3 personnes différentes pour l'aider pendant la semaine. Or, il aurait besoin d'aide le week-end aussi. Ok d'ac. Seulement, la boite qui lui fournit ses prestataires lui répond que le forfait "week-end & jours fériés" est un cycle de 6 personnes, soit une différente toutes les semaines, pendant 1 mois et 1/2. Mais, de toute façon, aucun nouvel auxiliaire ne veut venir l'aider, en argumentant que c'est trop dur...

"C'est inhumain!", s'insurge le malade. Alors là, je dis non, mon bichon. Ce qui se passe en Syrie, la torture,, la Shoah, laisser un infirme macérer dans sa pisse, ça c'est inhumain. Que l'Etat dans lequel tu vis, s'apprète à rémunérer 6 personnes pour qu'elles te lavent le Q, le jour du seigneur, c'est déplaisant, tout au plus. Fournir comme excuse à un malade, que le travail est trop dur (= qu'il est trop lourd à porter et à supporter??) pour accéder à l'aide dont il a besoin, pour une boite gouvernementale c' est pas très déontologique. Mais si le-dit malade est un gros connard (c'est une hypothèse, hein), on admettrait une pointe d'indulgence. Je dis ça, je dis rien...