Dernièrement, j'ai vu "Un homme à la hauteur". http://fr.web.img2.acsta.net/r_1920_1080/pictures/16/02/15/08/37/297115.jpg

Bah c'est simple, j'ai A-Do-Ré!

Le synopsis:

Diane est une belle femme. Une très belle femme. Brillante avocate, elle a de l’humour et une forte personnalité. Et comme elle vient de mettre un terme à un mariage qui ne la rendait pas heureuse, la voilà enfin libre de rencontrer l’homme de sa vie. Le hasard n’existant pas, Diane reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre, qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation téléphonique. Alexandre est courtois, drôle, visiblement cultivé... Diane est sous le charme. Un rendez-vous est rapidement fixé. Mais la rencontre ne se passe pas du tout comme prévu…
Tu l'auras deviné, je vais pas vraiment spoiler le truc si je te dis que le hic, c'est que le "prince charmant" mesure 1 mètre 36. Tu sais quoi? J'ai jamais trouvé Dujardin si beau. Bourré de charme, d'humour... *smiley avec les yeux en coeur*
En restant totalement objective et mesurée (tu me connais^^), je trouve le film meilleur que le sacro-saint "Intouchable". Je vais me faire lapider là.
Je m'explique. "Intouchable" me semble "allégé", il effleure les différentes facettes du handicap, sans en creuser aucune.
Un peu comme le ferait une bande-annonce en énumérant les problèmes (genre "Ah ouais y a ça aussi") mais sans apporter le raisonnement et sa solution.
C'est, en résumé, le 1e film à voir pour se familiariser avec The H world.
Alors que ce film a un spectre plus ciblé, moins général et donc plus précis. On parle d'amour ici, de la rencontre, de l'angoisse, de la gène... Des trésors d'humour et d'esprit déployés pour compenser et atténuer une différence qui fait peur.
Puis viennent la honte et les doutes face aux regards des autres. Se dire qu'on est ridicule ne serait-ce que d'espérer, ou de l'autre coté, on se dit qu'on pourra pas assumer ça...
Ce moment de lucidité où le coeur se serre, parce qu'on comprend que la complication, c'est nous, personnes différentes que nous sommes, et que le malheur c'est nous qui l'avons amener. Sans nous, tout serait plus simple.
J'ai noté quelques réflexions incroyablement justes:
"Non mais toi t'es sourd, t'es pas handicapé. C'est pas pareil!" ou comment ne pas voir midi à sa porte,
"Pourquoi je serai en colère? Après qui? J'ai toujours été comme ça, je sais pas comment c'est autrement. Et toi, t'es en colère d'être blonde?!"

 

Hein?! Comment ça se finit??! Bah regarde-le ;-)