Bonjour-bonjour, ou bonsoir.

Je t'ai laissé en panique, au dernier article: "Vais-je être aveugle avant la fin de l'année? Suis-je sur la pente savonneuse de la dégénérescence visuelle? Pourquoi 42? Rosy et Villa vont-ils finir ensemble?". Tant de questions... Je pouvais pas te laisser comme ça.

Oui, je fanfaronne, je fais la kéké, mais bon, quand l'assistante (oui, une petite madame d'1 mètre 80, avec la silhouette fluette d'un rugbyman et la grâce d'un 3e ligne, drapée d'une courte robe rouge) m'a dit l'air embarrassé qu'elle ne trouvait pas de changement dans les mesures, je lui aurait bien roulé une pelle, tellement j'étais soulagée!

Mais effectivement, il y a souci. Pour faire simple, les muscles qui tiennent chacun de mes globes oculaires se fatiguent. Au début de la journée, ils semblent frais et pimpants. Les heures passant, un certain relâchement s'installe, interdisant la mise au point et plongeant le monde environnant dans un flou angoissant.

Mon assistant Wats (je viens de regarder un simulacre de film de Sherlock Holmes, mauvais, donc et hélas) Monsieur va me prendre RDV pour un bilan orthoptique, appelé aussi "kiné pour les yeux". Or, j'ai déjà eu recours à ce genre de rééducation, qui s'est soldé par une légère dépression de la praticienne dont l'inefficacité des exercices, et donc l'inutilité des heures de "loucherie d'oeil", sont le résumé de ce cuisant échec.

Ortho 0 - ataxie 1

J'ai quand même appris à loucher d'un oeil, ce qui ne manquerait pas de trôner fièrement sur mon CV, si je devais en rédiger un.

nystagmus