J'ai gribouillé ce petit texte la semaine dernière, le lendemain de la sortie de Star Wars (Film que j'ai accéssoirement, adoré. Monsieur en était horrifié). Je l'ai publié sur le groupe FB.
Faut que je vous raconte!
Hier matin, au réveil, mon coloc* (oui, celui la même qui a tenté de m'assassiner par rigolade) faisait des bonds, façon Marsupilami, dans la maison.
Il faut préciser qu'il est archi méga fan de Star Wars, et que, comme le 1er grand ciné qui le diffusait (à 1 heure de route, #LesJoiesDeLaCampagne) vendait les places le prix d'un rein, il avait d’abord du se résigner. Mais bien que désespéré, il vérifia qu'aucune salle, même au milieu des champs, ne proposait le film.
Et là, bingo, il passait dans le bled à coté.
J'ai donc du 45 minutes après être rentrée de ma séance de torture kiné, resortir affronter le blizzard, les pingouins enragés et les ours polaires. (Comment ça j'exagère?! Bon ok, il faisait 13°... Mais y avait du vent!)
On s'est garé, montage du fauteuil, traversée de la cour d'école, on voyait le panneau "cinéma", avec une jolie rampe devant la porte, ça s'annonçait bien.
Sauf que...
Derrière la porte, y avait une guichetière et... un escalier qui montait à l 'étage. Devant mon air dépité, elle a annoncé: "On a un ascenseur... (Ouf, sourire soulagé)... mais il est en panne, depuis 6 mois!". (Oh putain, je vais me la faire!)
Réponse cinglante de ma part, accompagnée d'un large sourire: "Et vous attendez quoi pour réparer? Le père Noël?!". Regard désapprobateur du coloc qui n'aime pas quand je fais un mini scandale.
"On va vous porter, hein Manu?" Dit le mec derrière nous à son pote, le-prénommé "Manu".
Ô Gers, terre d'abondance, de canard, d'armagnac et de premières lignes de rugby par légion, avec des bras comme mes (2) cuisses, et plus généralement avec les habitants les plus choupis d'amour de France et de Navarre.
On s'est arrangé: moi sur le dos de mon coloc, et eux, ont porté mon trône de fer. 
Arrivés en haut, la salle était minuscule et bondée. "Y a plus de place sur les bords... Zut!" Et là, j'ai entendu: "Bon la rangée, on se sert à gauche!" , et top 2 places!
Moi: "Oh merci!"
Voix derrière moi: "C'est normal.".

Fin du film, dernières notes de générique, les mecs étaient là: "On vous attendait pour le retour!". Trop choupis, je vous dis.

 

* = Monsieur