C'est pas très glamour, et pas flatteur, mais je le reconnais assez ébouriffant...

Je sais pas vous, mais quand je me lève le matin, y a une sorte de "remise à niveau des fluides": envie pressante, nez bouché qui se débouche -> qui démange -> éternuements...

J'arrive à table pour prendre mon petit-déjeuner. Monsieur m'a préparé des tranches de brioche avec de la pâte à tartiner choco-noisettes, sans huile de palme (la précision n’apporte rien à l'histoire mais c'est la touche "éthique et responsable"^^), et fume sa cigarette sur la terrasse, à 3 mètres de moi.

Et là, c'est le drame...

Je sens que ça vient, trop rapide, j'ai pas le temps de tout pousser... ATCHOUM!!!

Ma tête atterrie dans l'assiette devant moi, sur les tartines. Je me redresse et l'une d'entre elles, reste collée, au milieu de mon visage. J'accompagne le mouvement d'un "AAAaaaaaaaaaah", dépitée.

Monsieur accourt, voit la scène, pleure de rire, et attrape son smartphone en cherchant à cadrer. Je hurle: "Si tu prends cette photo, tu pointeras à Pole Emploi le mois prochain!". Il l'a sagement reposé.

Primo: la brioche, c'est moelleux, ça amorti bien.
Deuzio: le chocolat, ça colle.

Du coup, je suis allée me recoucher...