23 septembre 2015

Comment?

Comment peut-on décrire l'horreur sans faire peur? Comment expliquer mon quotidien sans faire mal? J'ai remarqué que, bien que le fait que je sois en fauteuil soit totalement accepté par mes amis (encore heureux, ça ne serait pas mes amis sinon), ils n'ont aucune idée de comment ça se traduit, concrètement. Un ami, que je n'ai pas vu depuis un baille, m'a envoyé un message hier soir dans lequel, en gros, il me disait qu'il avait regardé le prix d'un aller-retour chez lui-chez moi, en avion, le temps d'un week-end, et que "c'était... [Lire la suite]
Posté par Essieu DeVelours à 17:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2016

Pas si exceptionnel que ça?

Stella Young: I'm not your inspiration, thank you very much  (= Je ne suis pas votre source d'inspiration, merci.)   "Je ne faisais rien qui pouvait être considéré comme une réussite si l'on enlevait la question du handicap." Oui mais c'est THE question centrale, on est pas que ça, on est pas qu'un numéro de sécu, mais notre vie est "régulée" par ça. Comme un jeune arbre qui voudrait pousser, comme il l'entend, dans tous les sens, mais à qui on a accroché un rigide tuteur. Un corset qui lui tire sur la gueule et... [Lire la suite]
Posté par Essieu DeVelours à 00:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2017

Un homme à la hauteur.

Dernièrement, j'ai vu "Un homme à la hauteur". Bah c'est simple, j'ai A-Do-Ré! Le synopsis: Diane est une belle femme. Une très belle femme. Brillante avocate, elle a de l’humour et une forte personnalité. Et comme elle vient de mettre un terme à un mariage qui ne la rendait pas heureuse, la voilà enfin libre de rencontrer l’homme de sa vie. Le hasard n’existant pas, Diane reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre, qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation... [Lire la suite]
Posté par Essieu DeVelours à 19:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 juin 2017

Leggings et paniers de crabe.

C'est pas parce que moi, je me ferai jamais siffler (rien que l'idée me semble incongrue), qu'un p'tit malotru (du latin male astrucus) ne me mettra jamais une main au Q, que je n'ai pas d'avis sur la question. Le harcèlement, de rue, de café, de boulot, de mairie, de bus, de plage, de resto, et caetera, Klaire en parle bien dans "Cassez la voix" sur Arte radio.   "Désolée d'être toujours trop désirable ou pas assez"
Posté par Essieu DeVelours à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,